Couple et Sexualité

Répudiation

Marie hélène Colson

Si la répudiation est avalisée par le Deutéronome, le Coran, et par la Mishna, elle se heurte très vite à l’Eglise catholique qui cherche à imposer dans l’occident chrétien un modèle matrimonial, à la fois légitime, monogame et indissoluble. Dès le VII° siècle, le mariage chrétien n’admet pas la répudiation et la condamne. L’individu n’est pas autorisé à rompre une union de sa propre initiative, et doit en référer en cas de litige aux tribunaux ecclésiastiques, dont c’est la compétence exclusive. Le code Napoléonien de 1804 légiférera ensuite sur le divorce en le réglementant.

Aujourd’hui, le droit européen interdit la répudiation au nom de l’égalité entre les hommes et les femmes, même si la procédure française de divorce demandé par l’un et acceptée par l’autre peut être souvent vécue comme une répudiation.

La répudiation reste le fait de certaines cultures, principalement inspirées du Coran, et reste exceptionnellement reconnue, et sous conditions, par le droit européen, devenu plus restrictif depuis 2004, dans les procès intentés par la femme répudiée à son mari, et en vue d’obtenir une contribution aux charges du ménage, lorsque tous deux vivent dans la communauté européenne sans en être ressortissants.

Le droit musulman, qui trouve sa légitimité dans la Charria, reconnaît plusieurs formes de répudiations, dont certaines sont des arrangements amiables entre époux ou entre familles (Khol). Néanmoins, la répudiation Talâq, unilatérale et discrétionnaire par le mari de son épouse, sans intervention d’un juge, sans possibilité de refus ni de recours, reste insoutenable et ne peut être retenue au regard des droits de l’homme par les instances européennes.

Il faut souligner que si le droit tunisien a interdit la polygamie et la répudiation dès 1956, cette dernière reste la forme de séparation de loin la plus fréquente au Maroc. Les conséquences familiales et sociales de la répudiation se devinent aisément dans une société où les femmes ne travaillent habituellement pas et doivent assurer du jour au lendemain leur subsistance et celle de leurs enfants abandonnés avec elles.

Vos questions

Nos réponses


Vous avez une question ?
Nos professionnels vous répondent sur le forum
> Acceder à notre forum

Foire aux questions
> Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la sexualité…

> Les réponses à vos questions posées le 14 novembre 2014.

On en parle !

L’ONU contre le viol

Le rapport de l’ONU rendu public ce mercredi 6 juillet, met en évidence que 127 pays ne punissent toujours pas le viol au sein du couple.

On en parle !
Nos Publications
Sexologie Magazine Revue scientifique et référencée des professionnels de santé.
Sexualités Humaines - Revue de sexologie des professionnels de santé Revue de sexologie des professionnels de santé
> Santé Sexuelle au masculin
> Santé Sexuelle au féminin
> Le couple et la sexualité
> L'amour toujours, la sexualité des ainés
FF3S Qui sommes nous ?
On en parle !
Question/Réponses


©2011 Fédération Française de Sexologie et de Santé Sexuelle | Mentions Légales | Liens utiles | Plan du site | Contact | Média et presse