Couple et Sexualité

Fiançailles

Marie hélène Colson

Traditionnellement, les fiançailles désignaient une promesse solennelle de mariage, la plupart du temps contractée devant un prêtre. Les jeunes gens étaient ainsi destinés l’un à l’autre, même si les fiançailles pouvaient quelquefois durer longtemps. A une époque où le mariage engageait familles et patrimoine, une rupture de fiançailles était une chose grave qui faisait mettre au ban de la société celui ou celle qui en avait été à l’origine.

La cérémonie des fiançailles est très ancienne. En Mésopotamie, dans l’antiquité grecque et romaine, les futurs époux, qui ne se connaissent pas, sont présentés l’un à l’autre, et un anneau de fer, que le fiancé offre à sa promise, semblable à celui échangé lors de nos mariages actuels, signe l’engagement respectif des deux familles.

A partir du XV° siècle, la cérémonie se fera même devant un prêtre, et avec témoins selon un rituel variable et non vraiment reconnu officiellement par l’Eglise. Le Concile de Trente (1563), tentera bien de mettre un terme à cette pratique peu compatible avec la chasteté imposée jusqu’au jour du mariage, mais la cérémonie des fiançailles restera un moment important de l’alliance entre deux familles et perdurera, malgré l’absence de rituel établi (il faudra attendre 1983 pour que Rome publie un livre des rituels incluant celui des fiançailles).

L’absence de soutien juridique à la cérémonie des fiançailles, puisque ni la révolution française, ni le code civil de 1804 ne la reconnaîtront, ne lui fera pas non plus perdre son caractère d’engagement sacré, surtout en France où elle reste systématique dans la plupart des milieux sociaux.

Il faudra attendre le dernier quart du XX° siècle et généralisation en Occident de l’union libre, pour faire s’essouffler, et pendant un temps seulement, la cérémonie des fiançailles.

Avec le XXI° siècle, les fiançailles semblent connaître à nouveau un regain d’intérêt. Il n’existe pas de statistiques officielles à une cérémonie qui n’a pas de reconnaissance officielle. Mais dans notre société en mal de repères, il est évident que de plus en plus de jeunes gens souhaitent donner un caractère plus officiel, voire sacralisé, à leur engagement mutuel, en l’inscrivant dans la durée. Les fiançailles apparaissent aujourd’hui à de nombreux couples comme l’occasion de marquer l’importance de leur relation et de la faire connaître publiquement.

Après une histoire tourmentée, la cérémonie de fiançailles en Occident a aujourd’hui renégocié sa nature même. Elle ne correspond plus à l’alliance de deux familles qui présentent l’un à l’autre leurs deux enfants pour les marier. Elle est devenue à l’inverse et dans bien des cas, le choix individuel de deux jeunes gens qui en profitent pour présenter l’une à l’autre leurs deux familles. La cérémonie religieuse manque aujourd’hui quelquefois, mais la fête est bien sûr à l’honneur, avec la bague et la réception qui marquent ce jour important entre tous

Vos questions

Nos réponses


Vous avez une question ?
Nos professionnels vous répondent sur le forum
> Acceder à notre forum

Foire aux questions
> Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la sexualité…

On en parle !

L’ONU contre le viol

Le rapport de l’ONU rendu public ce mercredi 6 juillet, met en évidence que 127 pays ne punissent toujours pas le viol au sein du couple.

On en parle !
Nos Publications
Sexologie Magazine Revue scientifique et référencée des professionnels de santé.
Sexualités Humaines - Revue de sexologie des professionnels de santé Revue de sexologie des professionnels de santé
> Santé Sexuelle au masculin
> Santé Sexuelle au féminin
> Le couple et la sexualité
> L'amour toujours, la sexualité des ainés
FF3S Qui sommes nous ?
On en parle !
Question/Réponses


©2011 Fédération Française de Sexologie et de Santé Sexuelle | Mentions Légales | Liens utiles | Plan du site | Contact | Média et presse